Asperger, Assos, Je suis...

Je suis membre de l’AFFA

Voici un peu plus d’un an, j’ai rejoint l’Association Francophone de Femmes Autistes, une association créée par et pour des femmes autistes.

L’association se présente elle-même comme un « espace d’échanges et d’actions pour les femmes qui souhaitent s’impliquer concrètement et de manière constructive dans la reconnaissance et l’accompagnement de toute personne présentant un trouble du spectre autistique » (TSA).

Les membres sont des femmes ayant reçu un diagnostic de TSA, et les actions sont orientées vers la sensibilisation du public et des institutions aux problématiques particulières des femmes autistes, notamment les questions de sous-diagnostic et de violences.

Les objectifs de l’association sont les suivants :

  • participer activement à l’élaboration, à la mise en œuvre, au déploiement de toute mesure concernant les Troubles du Spectre de l’Autisme ;
  • travailler de manière constructive avec les autorités compétentes afin de permettre l’enrichissement des réflexions concernant l’autisme ;
  • être un partenaire fiable et investi dans un travail d’équipe élargi ;
  • donner de la visibilité aux femmes ayant reçu le diagnostic de Troubles du Spectre de l’autisme et encourager leur participation en lien avec l’autisme dans la société ;
  • prendre en considération la réalité quotidienne des femmes porteuses de Troubles du Spectre de l’Autisme, ceci quelle que soit leur situation personnelle (femme active exerçant ou non une profession, étudiante, retraitée, mère, épouse).

L’association a participé activement en 2017 et 2018 au Salon International de l’Autisme, et propose des conférences, ateliers, tables rondes lors de diverses rencontres centrées sur l’autisme ou le handicap de  façon générale. Des articles scientifiques ou informatifs traduits par les membres sont aussi disponibles sur le site de l’AFFA, car la littérature sur le sujet est principalement publiée en anglais.

J’ai souhaité rejoindre cette association pour deux raisons principalement.

Premièrement, je trouve essentiel de faire de l’information autour de ce qu’est l’autisme chez les femmes. Les manifestations des TSA chez les femmes sont encore trop mal connues, notamment des professionnels, y compris ceux qui sont chargés de les diagnostiquer. L’association a entrepris un colossal travail d’information et de sensibilisation tant auprès du public que des institutions, et cette démarche est à soutenir et à saluer.

En second lieu, les actions (très concrètes) sont menées par des femmes autistes, qui sont donc plus que quiconque au fait des réalités qui concernent toute la communauté des femmes autistes. Cette représentation par des pairs est suffisamment rare pour être soulignée, et là encore encouragée.

Pour ma part, je participe en traduisant certains articles pour l’association, et j’espère pouvoir m’investir sur d’autres actions à l’avenir. Je trouve indispensable que celles qui en ont les moyens le fassent : pour elles-mêmes, mais surtout pour celles qui n’en ont pas l’occasion ou l’énergie. Chaque pas, chaque voix compte.

 tool-920263_1920

 

Si vous êtes intéressé(e) par l’asso, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site (clic) ou la page Facebook, voire à adhérer si vous êtes concernée.

Pour en savoir plus :

  • une intervention de Magali Pignard, co-fondatrice de l’AFFA (ne vous fiez pas au titre, les sujets abordés sont plus vastes)
  • une interview  de Magali
  • une interview de Marie Rabatel, présidente de l’AFFA

Mots-clefs :, ,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Habitualinvasio47 |
Parclashofclans |
Smilesoga |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Laviedesmammiferes
| Strange's Story
| Lesconseillenasrine